Solarcan

Tips
Energy savings

Pas seulement une question d'esthétisme

Toutes les fenêtres vendues au Canada doivent subir des tests de performance afin de guider le consommateur dans son choix. Ces tests visent à faire respecter les normes de qualité minimales que se sont donnés les manufacturiers. Ainsi, il est possible de comparer et de choisir en fonction de la zone climatique où l’on habite, de l’orientation et de l’emplacement d’une ouverture, et en fonction de l’usage que l’on souhaite en faire.

La norme CSA A440 de l’Association canadienne de normalisation régit la qualité des matériaux qui entrent dans la fabrication d’une fenêtre ainsi que sa performance minimale. Tous les tests sont effectués dans des conditions normalisées.

Les tests obligatoires concernent l’étanchéité à l’eau et à l’air ainsi que la résistance au vent. Le fabricant peut faire évaluer la facilité de manipulation, la résistance à l’entrée par effraction, la résistance à la condensation et la résistance des moustiquaires. Il est bon de se demander si ces performances sont pertinentes ou non – par exemple, en zone urbaine, la résistance à l’effraction est un facteur déterminant. Il est toujours bon de se renseigner auprès du fabricant pour bien évaluer quels sont les critères les plus importants.

Les trois critères de performances clés sont indiqués par les lettres A,B et C

  • Étanchéité à l’air Cette évaluation est très importante puisqu’une fuite d’air se traduit par un grand volume d’air froid supplémentaire à chauffer chaque hiver et un grand volume d’air frais perdu chaque été. L’évaluation se répartit sur une échelle de 3 à lire ainsi :
    A1 fuite
    A2 légère fuite
    A3 peu de fuite
  • Résistance à la pluie poussée par le vent Dans les régions côtières, et partout ailleurs en cas d’orage ou durant les tempêtes de pluie, la pluie poussée par le vent est un facteur fréquent d’infiltration d’eau. Ces infiltrations détériorent les matériaux de construction internes et provoquent la croissance de la moisissure. L’évaluation se répartit sur une échelle de 7 à lire ainsi :
    B1 est la résistance minimale requise par le code du bâtiment canadien
    B2 à B7 correspond à la pression maximale, indiquée en pascal, que peut subir la fenêtre sans infiltration d’eau. Par exemple, B4 indique une résistance à 400 Pa; dans les provinces maritimes, il est conseillé de choisir des fenêtres cotées entre B3 et B4, selon qu’on est à l’intérieur des terres ou au bord de la mer.
  • Résistance au vent Lors des tests, les fenêtres sont soumises à des vents de 120 km/h, simulant une différence de pression telle qu’elle se produit entre l'intérieur et l'extérieur lors d’un ouragan. On mesure alors la sortie du cadre ou la déformation que la fenêtre a subie sous les poussées de vent. L’évaluation se répartit sur une échelle de 5 à lire ainsi :
    C1 indique que la fenêtre tend à fléchir ou à sortir de son cadre sous les bourrasques.
    C2 est la norme minimale à rechercher, peu importe où l’on habite au Canada.
    C5 indique que la fenêtre résistera aux tempêtes sans éclater ni se déformer. Selon les régions, il est recommandé de chercher une cote C très élevée.

Put an end to endless travelling.
Solarcan makes your life easier by coming to your home.

For products that exceed industry standards and offer an unbeatable warranty, an incomparable selection and a free in-home consultation, Solarcan is the manufacturer and installer you need.

FREE In-Home
Consultation