Entretien des portes et fenêtres

Porte d’entrée

Nos portes d’entrée ne nécessitent que peu d’entretien. Pour le nettoyage, un chiffon non abrasif avec un savon doux suffit pour redonner son éclat à une porte poussiéreuse. Si vous avez un vitrail, lavez-le avec un savon doux ou un produit nettoyant pour le verre, comme vous le feriez pour vos vitres.

Fenêtres en PVC

L’entretien du PVC est simple : il suffit de passer un chiffon humide sur les surfaces et le tour est joué.

Dans le cas où il serait très empoussiéré, il est possible de le nettoyer avec une éponge trempée dans de l’eau additionnée de détergent domestique doux. Le PVC n’est pas poreux: il résiste aux taches et ne craint pas les effets de l’humidité. De plus, puisqu’il est inerte : il ne gauchit pas, ne gonfle pas et ne fendille pas.

Fenêtres en bois : Entretien et réfection

La préservation des cadres de fenêtre en bois demande un entretien régulier. Avant et après l’hiver, il faut inspecter chaque fenêtre afin de détecter les taches noires (champignons), les surfaces à nu ou un début de vermoulure. En plus de nettoyer tous les cadres, une opération de routine, il faut s’assurer de bien déloger les micros fongus noirs, puis il est conseillé de poncer chaque surface pour enlever le vernis écaillé et appliquer une couche de vernis protecteur. Enfin, il est bon d’inspecter tous les joints d’étanchéité et les mécanismes d’ouverture.

Malgré un entretien soigneux, il arrive souvent qu’après plusieurs années, un montant ou un cadre gauchisse et finisse par être la proie des moisissures. Selon l’orientation de la maison, certains cadres en bois sont plus difficiles à entretenir tant les variations de notre climat sont rudes.

Les matériaux conducteurs de chaleur ne doivent pas être en contact avec le vitrage ni se prolonger de l’extérieur de la fenêtre vers l’intérieur, sinon ils peuvent favoriser la condensation, donc la moisissure, et réduire le rendement thermique de la fenêtre.